Diane Chabot-Pard

Une généalogiste avide d’informations sur ses ancêtres et un pilier de l’Association des Chabot, par son implication et ses recherches rigoureuses.

Diane ChabotFille de Julien Chabot, originaire de Sainte-Justine de Bellechasse, et d’Adrienne Martel, native de Saint-Léon-le-Grand, de la Vallée de la Matapédia au Bas Saint-Laurent. Mes parents se sont rencontrés lors d’une soirée dansante à Montréal et de leur union sont nées quatre filles dont je suis l’aînée, mais je suis la seule pour laquelle la généalogie a de l’intérêt. 

Je me décrirais comme généalogiste puisque je parcours les registres des paroisses, les recensements, les demandes de naturalisation sur le site d’Ancestry.ca, les avis de décès des journaux, etc. Déjà à l’adolescence le goût m’est passé par la tête d’être un jour archéologue, mais finalement cela s’est passé et par la suite, j’ai travaillé comme secrétaire à Montréal, à Edmonton en Alberta et à Québec puisque mon mari était militaire à l’époque.

À la naissance de nos enfants (des triplés) en 1980, je n’avais d’autre choix que de prendre soin de ma petite famille. Un jour, les enfants sont arrivés de l’école primaire avec comme devoir de faire leur arbre généalogique; il n’en fallait pas plus pour que je me mette à faire des appels auprès de mes parents, beaux-parents, oncles et tantes, et j’ai conservé, encore aujourd’hui, le travail que j’avais fait à l’époque, il y a de cela trente ans.

Après le décès de ma mère en 2005, j’ai eu envie de mettre sur papier le fruit de mes recherches afin de laisser ceux qui nous avaient précédés, tant du côté de mon mari que du mien, comme lègue généalogique à mes enfants. Je me rappelle qu’un soir, devant mon ordinateur, je lisais les demandes de plusieurs personnes cherchant à retrouver leurs aïeux  et un paragraphe m’avait tout de suite accroché l’œil, celui d’un Claude Chabot qui semblait en savoir long sur les Chabot.

J’ai tout de suite écrit ma question sur ce site web, en me disant que cela prendrait sûrement des années avant que quelqu’un daigne me répondre, mais non, ce même Claude Chabot m’a répondu du tac au tac en me disant quelques-uns de mes ancêtres du côté des Chabot; j’étais conquise. Nous avons découvert que nos arbres généalogiques, celui de Claude et le mien, se croisaient par un des frères de mon père, Marc Chabot, marié à Gisèle Chabot (du côté de Claude). 

Mon mari s’est toujours impliqué dans tout ce qui me passionnait, donc lors de nos petits voyages, nous visitons des cimetières à la recherche de Chabot même si cela semble bizarre ou insolite pour certains.  Jusqu’à ce jour nous n’avons jamais vu ressurgir de fantômes, sauf d’avoir foulé l’herbe fraîche de ces endroits paisibles qui se prêtent au recueillement. Étant de nature généreuse, il se porte toujours volontaire lors des brunchs des Chabot pour le montage de la salle ou tout simplement pour porter assistance au besoin pendant que moi, à l’ordinateur, je donne à ceux qui le désirent des renseignements sur le passé de leurs ancêtres.

L’Association des Chabot n’était pas encore formée, en 2005, que plusieurs Chabot gravitaient déjà autour de Claude Chabot en le pressant de former une association.  Il n’en fallait pas plus que le processus se mette en branle. Donc depuis ce temps, j’envoie le fruit de mes recherches à Claude Chabot et une belle amitié nous lie depuis ce jour.  Nous n’étions pas toujours d’accord au début sur les Chabot que nous voulions garder sur notre base de données puisque les recherches de Claude étaient plutôt basées sur les Chabot du Québec, mais nombre des descendants de Mathurin Chabot, notre ancêtre, se sont installés ailleurs qu’ici; on en retrouve partout au Canada et d’un bout à l’autre des États-Unis. Aussi bizarre que cela puisse être, le nom de Chabot s’est aussi transformé au fil du temps ou des lieux, on retrouve des Chabotte, Shepard, Jabot, Jabotte, Shebott, Sherbutt, Schabot,  Sherbert, Chabott, etc. et tous sont des descendants de Mathurin.  

Le temps a passé depuis le jour où j’ai connu Claude Chabot, mais notre passion n’a pas cessé au fil du temps, nous espérons que tous ces efforts laisseront une empreinte généalogique chez les Chabot et que leurs descendants pourront mieux retracer ceux qui les auront précédés.  

L’Association des Chabot

Le but de l’Association des Chabot est de faire connaître l’histoire de nos ancêtres ainsi que de leurs nombreux descendants en Amérique, afin de créer et de maintenir un lien entre les Chabot du monde entier.

DEVENIR MEMBRE

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE!JOIN OUR NEWSLETTER!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE!
JOIN OUR NEWSLETTER!

Soyez les premiers informés de nos événements et actualités dans votre boîte courriel!
Be the first to know about our latest news and upcoming events!

Merci pour votre inscription! Veuillez valider votre abonnement à l'aide du lien dans le courriel que nous vous avons envoyé. N'oubliez pas de vérifier vos pourriels. / Thank you! Please confirm your subscription by clicking the link inside the email we just sent you.